• sarahfornalik

Numérisation du parcours de soins : une avancée pour les patients et les soignants



Depuis vingt-cinq ans, le taux de fréquentation des services d’urgences en France a doublé. Selon les chiffres de la DREES*, il est passé de 10 à 20 millions entre 1996 et 2016. Il n’a cessé d’augmenter jusqu’en 2019. L’année suivante, la pandémie de COVID-19 est arrivée en France, provoquant une saturation des hôpitaux. Ces différents événements ont mis en lumière les tensions dont le personnel hospitalier est victime depuis de nombreuses années. Les établissements de santé doivent s’occuper de plus en plus de patients sans embaucher de soignants. Les restrictions budgétaires imposent une prise en charge croissante des malades sans augmentation de ressources. Le temps a longtemps été la seule variable d’ajustement créant des conditions de travail délétères pour les équipes médicales. Le développement des nouvelles technologies est porteur d’espoir pour l’hôpital du futur. De nombreuses solutions numériques permettent, en effet, de fluidifier le parcours de soins et d’améliorer l’expérience des usagers. Ces avancées sont tout à fait notables. Mais pour profiter pleinement des bénéfices qu’offre le digital, il faut pouvoir connecter les structures de santé les unes aux autres. Cela permettra une traçabilité précise du parcours de soins du patient et une coordination des différents professionnels de santé. La digitalisation du parcours patient n’a de sens que dans un processus global. Dans cet article, nous détaillerons l’offre digitale actuelle, ses avantages ainsi que ses freins. De quoi vous aider à passer d’un hôpital numérisé à un hôpital connecté.




cerveau patient au centre reseau professionnels sante
Le patient doit être au cœur de son parcours de soins.


Parcours patient à l'hôpital : les 3 moments clés


Il y a quelques années encore, notre système de santé considérait les actes de soins, réalisés par les malades, comme des faits isolés. Aujourd’hui, de nombreux moyens sont mis en place pour envisager l’itinéraire médical d’une personne dans sa globalité. C’est notamment un des axes de la feuille de route Accélérer le virage numérique et de son programme Hop’En (Hôpital numérique ouvert sur son environnement). Lors d’une hospitalisation, trois moments phares se distinguent dans la trajectoire de soins d’un patient. L’arrivée du digital simplifie les démarches des usagers à chacune de ces étapes.


Avant l’opération


Une prise de rendez-vous simplifiée

Un des premiers axes d’amélioration du parcours patient à l’hôpital est de favoriser l’accès aux soins. Aujourd’hui, près de 60 % des interventions chirurgicales sont réalisées en ambulatoire (source : hospimedia.fr). L’objectif pour 2022, fixé par l’ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, était de 70 %. Si ce palier n’est, pour le moment, pas atteint, les actes de chirurgie réalisés en ambulatoire sont en hausse depuis plusieurs décennies. Cette augmentation a des répercussions sur la charge administrative du personnel hospitalier. En effet, l’organisation de ces opérations donne lieu, notamment, à de nombreux échanges téléphoniques. Une des solutions que peut apporter le numérique à l’hôpital réside dans la mise en place d’une plateforme d'accueil téléphonique virtuel. Totalement interactif, il permet d’orienter le patient selon des choix prédéfinis. L’interface, connectée avec le système d’information de l’établissement, prend également en charge la prise de rendez-vous en ligne ainsi que l’envoi de SMS de rappel.


Des démarches administratives sécurisées


Selon une étude de Brouh Yapo, 60 à 80% des adultes souffrent d’anxiété préopératoire**. Cet état de stress favorise les oublis. Une solution digitale est donc tout indiquée pour éviter ce type d’écueils aux usagers. En disposant d'un espace personnel gratuit et sécurisé 24h/24, ils pourront notamment :


  • enregistrer leurs codes de connexion (évitant ainsi la réinitialisation des identifiants) ;

  • accéder à leurs informations personnelles (résultats d’examens et d’analyses, calendriers, ordonnances…) ;

  • valider les données administratives (consentement, prise en charge, personne de confiance…).


Une assistance logistique performante


Ces solutions préopératoires facilitent grandement les démarches des patients. Elles lui permettent d’arriver plus serein au jour de l’intervention chirurgicale. À ce moment-là, le malade n’aura plus qu’à se préoccuper du trajet jusqu’à l’hôpital. Là encore, les outils numériques pourront lui être d’une aide précieuse. En effet, plusieurs applications permettent aux patients de réserver leur moyen de transport jusqu’à l’établissement de soins (ambulance, taxi, VTC…). Ceux souhaitant utiliser leur propre véhicule pourront également être guidés jusqu’à une place de parking réservée. Le développement du digital dans les structures de santé est une réelle avancée pour les usagers. Il leur permet de préparer leur hospitalisation depuis chez eux, en toute sérénité.


Durant le séjour à l’hôpital


Si les outils numériques sont de réels facilitateurs en amont d’une opération, ils s’avèrent également très utiles une fois sur place.


De meilleures conditions d’accueil


Lorsque le patient prend rendez-vous depuis chez lui, il a la possibilité d’imprimer un billet comprenant un QR code. Celui-ci devra être scanné à une borne numérique de l’établissement de santé. Les équipes, chargées de sa prise en charge, seront ainsi informées de sa présence. Elles pourront également suivre, en temps réel, l'évolution de la liste d'attente. Au besoin, une réorganisation du service pourra être faite afin de gérer les pics d'affluence. L’accueil et l’orientation du malade sont assurés par de vrais êtres humains ou par des intelligences artificielles (IA). Celles-ci peuvent prendre la forme de bornes numériques ou de robots. Enfin, le patient peut être guidé jusque dans le bon service grâce à son smartphone.


Un encaissement facilité


Outre l’accueil, les bornes numériques permettent aux usagers de payer directement sur place. Cette fonctionnalité diminue la charge administrative du personnel des hôpitaux en évitant les relances de paiement. Pour ce faire, la compatibilité du dispositif avec le système d’information de la structure de santé doit être totale. La borne digitale doit, en effet, pouvoir se coupler avec la gestion administrative du malade (GAM).


Des services de confort innovants


Enfin, les nouvelles technologies sont un levier non négligeable pour accroître les bénéfices d’un établissement de santé. En effet, certaines offres additionnelles permettent aux usagers d’améliorer le niveau de confort de leur séjour à l’hôpital. C’est notamment le cas des prestations hôtelières :


  • chambre individuelle ;

  • prise en compte des préférences alimentaires ;

  • commandes de plateaux-repas.


Les services d’information et de communication représentent également une manne financière importante pour les structures de soins :


  • téléphone ;

  • streaming ;

  • télévision avec TNT (Télévision Numérique Terrestre) ;

  • VOD (Video On Demand) ;

  • livres audio ;

  • titres de presse.


Une offre de services de messagerie avec communication vocale ou vidéo pourrait également être envisagée dans le cadre d’hospitalisations prolongées. La digitalisation des établissements de santé est un progrès considérable pour les patients et les soignants. Elle représente un gain de temps et de confort avant, pendant, mais également après le séjour à l’hôpital.



Après l’intervention


La convalescence est une période charnière pour le patient. Pour des raisons budgétaires, celle-ci se déroule de plus en plus souvent chez lui. En dix ans, le nombre d’hospitalisations à domicile a plus que doublé, passant de 1,9 million à 4,9 millions entre 2006 et 2016 (source : DREES). Durant cette période délicate, il est primordial d’accompagner le malade à chaque étape. Ses besoins peuvent être variés, allant d’un simple appui technique et organisationnel à une hospitalisation à domicile (HAD). Les outils numériques ont, ici, toute leur place.


Une gestion efficiente des visites de contrôle


Une fois que le patient a retrouvé son logement, il doit se plier à un suivi médical strict et respecter des consignes précises. Plusieurs applications peuvent l’y aider. Celles assurant la planification et le suivi des rendez-vous médicaux avec chaque spécialiste (incluant SMS de rappel) sont particulièrement efficaces.


Une surveillance à distance fiable


Par ailleurs, certains patients hospitalisés à domicile nécessitent une télésurveillance. C’est notamment le cas de ceux atteints de maladies chroniques. Le programme ETAPES (Expérimentations de Télémédecine pour l’Amélioration des Parcours en Santé) favorise le déploiement de ce type de projets en France. Ce dispositif concerne actuellement cinq pathologies :


  • insuffisance cardiaque ;

  • insuffisance rénale ;

  • insuffisance respiratoire ;

  • diabète ;

  • prothèses cardiaques implantables.


Si le programme est, pour le moment, expérimental, la surveillance à distance est un support digital pratique et fiable. Elle permet un suivi médical rigoureux grâce à :


  • des indicateurs clinique ou technique envoyés en temps réel ;

  • une interprétation des données par des médecins ;

  • un suivi permanent du patient ;

  • une intervention rapide si nécessaire.


Une large offre de e-services


Enfin, l’hospitalisation à domicile (HAD) n’est pas le seul cas où la digitalisation des interfaces se révèle pertinente. En effet, après son opération, le patient peut avoir besoin :


  • de téléconsultation ;

  • de e-prescription ;

  • d’échanges sécurisés avec les professionnels de santé.


Les solutions numériques dans ces domaines sont en plein essor. Ils sont une ressource précieuse à la fois pour les malades et les soignants.



teleconsultation medecin patiente ordinateur hopital visio
La téléconsultation est en plein essor grâce à l'avènement du digital.


Les avantages de la numérisation du parcours de soins


L’introduction du digital dans les structures de santé a profondément modifié les habitudes des usagers. Patients et soignants, tous doivent apprivoiser ce nouvel hôpital connecté afin de profiter pleinement de ses opportunités. Mais quelles sont-elles exactement ?


Pour les patients


Une expérience augmentée


En simplifiant les démarches (accès au dossier 24h/24, plateforme téléphonique, soutien logistique, etc.), la digitalisation de l’hôpital réduit les nuisances pour l’usager. Ainsi, il gagne en temps et en efficacité. L’automatisation du suivi patient permet d’améliorer l’offre de soins qui lui est proposée. Mieux orchestrée et contextualisée, elle est plus personnalisée. L’usager vit alors une meilleure expérience des structures de santé.


Une autonomie renforcée


Le patient d’aujourd’hui est nettement mieux informé qu’il y a une vingtaine d’années. Le développement d’internet y est pour beaucoup. Par ailleurs, la hausse des interventions en ambulatoire et de l'hospitalisation à domicile (HAD) en sont également responsables. En effet, les malades, les aidants et les accompagnants sont contraints de s’autonomiser et de devenir acteurs de leur santé. Cette indépendance a des effets positifs sur leur guérison.



Une meilleure prise en charge


En passant de «l'acte de soin» au «parcours de soins», on prend en compte la trajectoire du patient dans sa totalité. La traçabilité est renforcée, ce qui améliore la sécurité des patients. Cette avancée est particulièrement pertinente dans un contexte de vieillissement de la population et de hausse des maladies chroniques. Par ailleurs, l’utilisation du digital permet de diminuer les inégalités d'accès aux soins. Ainsi, un individu isolé sur le plan géographique ou social pourra bénéficier de services numériques tels que la téléconsultation, la e-prescription ou encore la surveillance à distance.



medecin patiente tablette explication information pedagogie
Les tablettes sont utilisées comme support pédagogique par les médecins pour expliquer aux patients leur état de santé


Pour les soignants


Nous venons de voir que les bénéfices pour le patient sont considérables. Voyons maintenant quels sont les bienfaits pour les soignants.


Une diminution de la charge administrative


La plupart des structures de santé ont une gestion organisée par service. Chacun possède son propre système d’information, ce qui nuit au partage de données. Ce fonctionnement entraîne de nombreux désagréments pour le personnel hospitalier :

  • redondances ;

  • saisies répétées des data (avec risque d’erreurs) ;

  • pertes d’informations ;

  • multiplication des identifiants ;

  • recherches de documents papier.


Ces tâches sont chronophages, énergivores et démotivantes. Elles contribuent à favoriser le burn-out chez les soignants. En digitalisant les hôpitaux, on initie une stratégie zéro papier ce qui permet de diminuer le temps d’archivage. La dictée vocale est également un moyen efficace de simplifier le travail administratif du personnel des hôpitaux.



Une mutualisation des données


Cette absence de centralisation est appelée « effet silo ». Elle nuit à la coordination des ressources, des équipements et des établissements. Or, de nombreux patients sont suivis à la fois par des médecins de ville et hospitaliers. Il est alors primordial de pouvoir connecter ces différentes entités. La numérisation du parcours de soins répond réellement à ce besoin puisqu’elle permet :


  • de fluidifier le parcours patient (de la préadmission au suivi post-hospitalisation à domicile) ;

  • d’intégrer l’activité hospitalière dans les parcours comprenant plusieurs acteurs (médecins de ville, soins infirmiers, transports sanitaires, etc.) ;

  • de sécuriser les données et les systèmes d’information hospitaliers.


De nouvelles perspectives


Vous l’aurez compris, il est impératif de passer d'un hôpital numérique à un hôpital connecté. Cette mutation facilitera la mobilité et la collaboration du personnel médical. Celui-ci pourra communiquer avec ses confrères et ses patients via des espaces de partage sécurisés (mon espace santé, chat, visio, etc.). Les initiatives de groupement hospitalier territorial (GHT) et d’élaboration de projet médical partagé vont accélérer ce processus.



Les défis de la digitalisation du parcours patient


Les avantages du digital dans le secteur de la santé sont nombreux. Tant pour les soignants que pour les soignés. Mais pour profiter pleinement de ses bénéfices, plusieurs challenges sont à relever.


Un management d’équipe délicat


Franchir le virage numérique nécessite une préparation conséquente en amont. Il convient de planifier chaque action de conduite au changement avec méthode. Une feuille de route précise doit être établie autant en intrahospitalier que dans l’articulation avec les soins de ville. Cette transformation digitale ne pourra aboutir qu’avec l’adhésion des acteurs de la santé. Ceux-ci doivent se familiariser avec le numérique et s’approprier leur nouvel outil de travail. Cette étape passe inexorablement par de la formation, vecteur d’acceptation et d’implication de la part des équipes.



Des enjeux techniques sensibles


Pour se coordonner au mieux avec la médecine de ville, l’hôpital doit avoir une approche urbanisée des systèmes de soins. Il faut donc décider d’une gestion des applications en interne ou en externe. Par ailleurs, les obligations légales en matière d’identitovigilance sont nombreuses. Chaque document numérisé doit, entre autres, comprendre un set de métadonnées. Celui-ci doit permettre une meilleure traçabilité des documents. De plus, les données issues d’une digitalisation doivent être accessibles nativement dans les systèmes d’information professionnels. Les échanges d’informations entre les plateformes web patients et les logiciels métiers sont donc essentiels. Enfin, la dimension sécuritaire est, elle aussi, primordiale. Les cyberattaques contre les établissements de santé ont doublé entre 2020 et 2021, passant de 369 à 730 (source : lefigaro.fr). Il est donc capital de prévoir des solutions de sauvegarde afin de garantir une continuité de service aux patients.


Des arbitrages administratifs complexes


Le volet juridique de cette mutation digitale est particulièrement sensible. En effet, la valeur probatoire des documents et l’articulation avec les Archives de France sont des points épineux. De nombreux textes de loi justifient un accompagnement (RGPD, textes et normes relatifs à la qualité et la pérennité des documents digitalisés, etc.). Enfin, la numérisation du parcours de soins du patient pose une problématique économique. Comment peut-elle générer des profits ? Quel est le retour sur investissement ? La totalité des dossiers patients doit-elle être digitalisée ?



L’hôpital connecté n’en est qu’à ses prémices. Pourtant, de nombreuses solutions numériques accompagnent, d’ores et déjà, le patient durant tout son processus d’hospitalisation. La digitalisation du parcours patient permet d’offrir du temps au personnel hospitalier pour mieux soigner. En le déchargeant des tâches à faible valeur ajoutée, il peut se concentrer sur son cœur de métier. Prendre en compte le parcours de soins plutôt que les actes de soins remet le patient au centre des préoccupations. Cette approche patient-centric assure une traçabilité de l’itinéraire patient de la médecine de ville jusqu’à l’hospitalisation à domicile (HAD). En ayant un suivi médical plus précis, on renforce la sécurité des usagers.


C’est sur ce constat que le module Timelink Patients a été développé. Véritable compagnon de chambre, il accompagne le malade durant tout son séjour à l’hôpital. L’utilisateur peut y enregistrer les informations concernant sa santé. Cette fonctionnalité le rend acteur de son rétablissement et décharge le personnel soignant de cette tâche. Les données renseignées sont transmises instantanément aux équipes médicales qui bénéficient ainsi du même niveau d’information. Cette traçabilité des soins en temps réel permet de détecter immédiatement les éventuelles situations à risque. Découvrez l’application Timelink Patients, dédiée aux établissements de soins, dès maintenant !



Lexique :


*DREES : Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques


Sources :


**Réduire l’anxiété préopératoire : une priorité dans la pratique anesthésiologique. Brouh Yapo, Université Alassane Ouattara, Côte d’Ivoire. Boukari Bawa, Université de Niamey.


https://www.dsih.fr/article/3962/la-digitalisation-du-parcours-patient-en-webinaire-sur-dsih-fr.html


https://www.atawao-consulting.com/essor-des-parcours-de-soins-digitalises/


https://www.orange-business.com/fr/blogs/hopital-futur-digitalisation-parcours-patient



Nos dernières actualités :